Cette plateforme est une initiative de cinq organisations de la société civile congolaise : l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Filimbi, Les Congolais débout, et la Lutte pour le changement (Lucha).
Pour nous contacter :
+243 971 422 656
info@electionsrdcongo.com

Gérard Mulumba, alias Gecoco

Gérard Mulumba, alias Gecoco

Ancien député et ex-cadre du PPRD

Résumé de l'affaire

Arrêté le 10 novembre 2017,  cet ancien député du parti au pouvoir (il a quitte le PPRD en 2011) est accusé d’offense au chef de l’État. Des éléments de renseignement de la Garde républicaine auraient trouvé sur le téléphone de son collaborateur Isaac Kabundi un message injurieux en tshiluba à l’endroit du président Joseph Kabila que Gérard Mulumba Kongolo, alias Gecoco, aurait envoyé.

Il lui serait reproché également le fait d’avoir claqué la porte du PPRD pour adhérer à l’UDPS, parti d’Étienne Tshisekedi et d’avoir construit un pont dans le quartier de Kingabwa, à Limete, à l’hommage au leader historique de l’opposition congolaise. Gecoco a d’abord été détenu au camp Tshatshi où il a été battu et maltraité, avant d’être transféré à l’ANR où il a été détenu dans de mauvaises conditions. Il sera ensuite transféré à la clinique Ngaliema, car sa santé se détériorait. D’après ses médecins, Gérard Mulumba devrait été des reins en Belgique.

Poursuivi pour « outrage au chef de l’État » et d' »imputation dommageable », Gecoco a été jugé et condamné à 18 mois de prison. Cette peine a été confirmée en appel. Le 13 avril, contre l’avis de son médecin, il est reconduit à la prison centrale de Kinshasa, avant d’être renvoyé de nouveau, un mois plus tard, à la clique Ngaliema. Malgré des problèmes de santé persistants, il est retourné, le 1er juin, dans sa cellule carcérale.

Arrêté le même jour que son leader, Isaac Kabundi a été détenu à la prison de Kinshasa. Il a été condamné à la même peine que Gecoco.

Share Button