Cette plateforme est une initiative de cinq organisations de la société civile congolaise : l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Filimbi, Les Congolais débout, et la Lutte pour le changement (Lucha).
Pour nous contacter :
+243 971 422 656
info@electionsrdcongo.com

Blog

Elections Rd Congo : et maintenant…

Nos organisations membres se sont mobilisées comme jamais pour que le pays connaisse de bonnes élections, pour que Kabila ne puisse pas se représenter et enfin pour que notre pays connaisse un vrai changement.

Aujourd’hui, le pays a un nouveau président, l’Assemblée nationale a élu son bureau provisoire et les parlements provinciaux ouvrent petit à petit leurs auditoriums et vont bientôt élire leurs gouverneurs et les sénateurs de la République avant la mise en place d’un nouveau gouvernement.

Et maintenant… ?

Comment expliquer que la CENI n’a pas respecté son propre calendrier sans aucune explication ?

Comment comprendre que la CENI ait proclamé les résultats des législatives et des provinciales sans attendre la compilation des résultats dans les centres locaux ?

Comment enfin comprendre que la population ait voté à plus de 70 % pour l’Opposition aux présidentielles et à plus de 70% aux législatives pour la Majorité sortante ?

Bref comme nous le craignons le processus électoral était complètement vicieux et contrôlé par le pouvoir à chaque étape jusqu’à rendre inutile le vote des millions de citoyens. Nous avions prévenu mais personne ne nous a écoutés

Et maintenant…

Malgré un nouveau président issu de l’Opposition, la population dans sa grande majorité est restée attentiste, observatrice, attendant avec détermination les signes majeurs du changement. L’espoir suscité par l’arrivée d’un opposant à la magistrature suprême est étouffé par la crainte de voir Kabila continuer à jouer un rôle majeur…

Et maintenant…

Jamais auparavant la société congolaise n’a été aussi divisée. De l’église aux mouvements citoyens, des partis politiques à la société civile, de nos familles aux amis, la nation s’oppose et s’entre déchire… D’un côté les partisans du nouveau président et de l’autre ceux qui appellent au respect de la vérité des urnes.

Et comme si cette fragmentation de la société ne suffisait pas, le tribalisme s’est invité dans les débats et risque de causer du tort à notre avenir commun.

Et maintenant…

Le choix. Celui entre la vérité et la compromission. En effet, ces élections nous ont permis de bien voir QUI EST QUI. Pour beaucoup les valeurs, l’éthique, les principes n’existent plus. Le but à atteindre s’est révélé plus important que les moyens à utiliser. La fin justifiant tous les moyens. Dès lors, de nombreux murs se sont construits entre nous. Les murs d’intérêts, ceux d’égoïsme, des avantages et des promotions espérées. Des murs de régionalisme et de tribalisme, éloignant de nous l’idéal commun d’un Congo uni.

La nation congolaise est aujourd’hui fragmentée, des amis de longue date, des compagnons de route s’opposent aujourd’hui sur la place publique. L’opportunité, le pragmatisme, le real politique sont devenus des armes terribles pour contourner la vérité et l’éthique. Les mots tels que vérité, valeurs, éthiques, morale sont devenus tabous. Peut-on aujourd’hui accepter de composer avec la vérité, d’accepter la tricherie, pourvu que le but à atteindre soit justifié ? Oui semble répondre une partie de nos concitoyens avec lesquels nous étions engagés pour le même combat, celui d’un changement, voire un changement radical chantions-nous.

Peut-on construire une Nation, une société sur la base d’un mensonge et d’une tricherie ?

L’occasion faisant le larron, nous avons perdu un certain nombre de compagnons de route et nous espérons pour eux, que la paix et la stabilité pour lesquelles, ils ont oublié les principes ne vont pas disparaître lorsque les dessous des cartes seront révélés et la boulimie du pouvoir irrésistible…Alors chacun n’aura que sa conscience pour espérer une rédemption.

Puisse le Congo vivre et renaître de cette douloureuse expérience.

Share Button
1 Commentaire
  • Alphonse O Mpya
    30 janvier 2019

    Tres touché par cette analyse objective qui ne peut naître que d’un esprit hautement lucide et patriotique. En ce moment et dans notre des milliers d’ames sont ruinées dans la longue attente d’un changement porteur d’espoir marque par une participation massive aux dernières élections où la population a nettement exprime son choix. Hormis quelques fanatiques, nouveaux et anciens jouisseurs l’alternance tant attendue laisse un goût amer. Accepter l’inacceptable s’apparente à une famille affamée dont la maman va sans scrupule voler de la nourriture au marché pour donner à ses enfants et est contente pourvu que sa maison a eu de quoi survivre ce jour-la !

    Reply
Poster votre commentaire