Cette plateforme est une initiative de cinq organisations de la société civile congolaise : l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Filimbi, Les Congolais débout, et la Lutte pour le changement (Lucha).
Pour nous contacter :
+243 971 422 656
info@electionsrdcongo.com

Blog

RDC : des négociations secrètes pour le pouvoir au lieu du résultat des urnes ? Arme ultime pour les uns et piège mortel pour tous

Deux faits dominent l’actualité électorale en cours aujourd’hui, l’attente des résultats officiels et les négociations en cours entre Kabila et certains acteurs de l’Opposition. Oublier les tricheries organisées avant, pendant et après les élections. Oublier la saisie des machines à voter dans les maisons des acteurs politiques du régime pendant les élections. Oublier aussi le fait que des témoins ont été chassés des bureaux de vote. Oublier même toute la mascarade électorale en cours ainsi que le résultat transmis par les machines à voter.

La seule chose qui demeure, c’est le retard dans la publication des résultats par la CENI. Cette réalité est le fait de trois acteurs majeurs de la vie politique congolaise : la CENCO, le président Kabila et le peuple congolais, véritable héros d’un processus verrouillé par le pouvoir devenu un piège mortel. Ainsi est pris qui croyait prendre.

En effet, le pouvoir avait son schéma de tricherie tracé, comptant sur la division encouragée de l’Opposition et la multiplication des candidatures. Cependant, la détermination de la population congolaise, sa maturité et son désir de changement l’ont poussé à se mobiliser très majoritairement en faveur d’un candidat rendant illusoire le plan mis en place par le régime de monsieur Kabila. Un scénario qui a surpris les acteurs eux-mêmes par sa clarté et ne laissant aux uns et aux autres que le choix d’accepter la vérité des urnes.

C’est dans ce contexte qu’il faut lire la volonté exprimée par la CENCO pour mettre en garde la CENI et le pouvoir contre toute tentative de fraude qui ne peut qu’avoir des conséquences terribles pour le pays car le peuple congolais déterminé à en finir avec un système répressif et médiocre ne se laissera pas voler sa victoire. Pour cette prise de position, elle est aujourd’hui attaquée, honnie et menacée par tous ceux qui voudront participer à la confiscation du pouvoir ou au partage du gâteau Congo.

Quant au pouvoir, mis à nu par la CENCO et désavoué dans les urnes par le peuple souverain, il a entamé une course contre la montre en retardant la proclamation des résultats pour essayer de trouver le moyen de garder le contrôle.

Une course pour trafiquer les élections qui risque de devenir la course de trop car l’ensemble des forces vives de la Nation sont en éveil. C’est ainsi qu’il multiplie des contacts et des négociations, faisant miroiter aux uns et aux autres la primature, voire la présidence au cas où les fraudes en faveur de Shadary se révèleraient difficiles à concrétiser. Tout se passe comme si la vérité des urnes n’était pas le seul élément d’accession au pouvoir et que finalement, c’est Joseph Kabila en fin mandat qui décidait contre l’avis de 80 millions des congolais qui doit être son successeur.

Dans un tel contexte, nous mettons en garde nos hommes politiques, en particulier Martin Fayulu et Felix Tshisekedi contre un projet si funeste de collaborer avec un régime qui a non seulement détruit le Congo mais qui est devenu le bourreau de nos compatriotes.

De l’Est au Centre, de Kasaï à Yumbi, que des morts de la Kabilie, des fosses communes aux arrestations arbitraires, les crimes sont nombreux et si le pardon et la réconciliation sont nécessaires à la reconstruction de la Nation, il ne faut surtout pas laisser les bourreaux continuer leurs sales besognes à la tête de nos institutions. Chers candidats le peuple compte sur vous.

Des négociations avec Kabila pour accéder au pouvoir ne pourront que vous conduire à votre perte car comme nous le disions il y a quelques jours : RIEN NE SAUVERA CE RÉGIME. Quiconque liera son sort à Kabila le suivra dans sa chute. Alors ressaisissez-vous et ensemble, défendons le choix et la volonté du peuple congolais, manifestés dans les urnes le 30 décembre.

Nous sommes au courant de vos discussions et de vos tractations. Nul ne peut défier un peuple indéfiniment. Rappelez-vous de tous les deal conclus avec ce régime. Aucun de vos partis et/ou regroupements n’en est sorti gagnant. Bien au contraire, Kabila n’a fait que vous affaiblir et vous diviser. Aujourd’hui comme hier, rien n’a changé. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, celui qui négociera avec lui pour accéder au pouvoir non seulement affaiblira son propre camp mais coulera avec lui.

De Matadi (pendant les discussions de Sun city) aux concertations nationales, De Ibiza à Venise, De la cité de l’Union africaine à la CENCO, vous avez appris que Kabila ne respecte aucun accord. Au lieu de cela, il vous a pris vos membres et il a fait ce qu’il voulait. Il vous l’a montré tout au long du processus électoral, que sa parole, son engagement n’avaient aucune valeur (malheureusement, il ne doit pas être seul, vu le nombre de vos amis aujourd’hui membres du FCC). Croyez-vous qu’il confiera son avenir entre vos mains ?

Nous prenons aujourd’hui le peuple à témoin. Aucune négociation avec Kabila pour modifier les résultats et voler la victoire du peuple congolais.

Share Button
1 Commentaire
  • Pakisa Tshimika
    8 janvier 2019

    Bien dit. À bon entendeur salut!

    Reply
Poster votre commentaire