Cette plateforme est une initiative de cinq organisations de la société civile congolaise : l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Filimbi, Les Congolais débout, et la Lutte pour le changement (Lucha).
Pour nous contacter :
+243 971 422 656
info@electionsrdcongo.com

Blog

APPEL DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE, DES ONGDH ET DES MOUVEMENTS CITOYENS À TOUTES LES FORCES VIVES DE LA NATION POUR LA DÉFENSE DE LA VÉRITÉ DES URNES

Nous, organisations de la société civile, ONGDH et mouvements citoyens, regrettons fortement le chaos électoral minutieusement planifié par le régime illégitime et illégal de Monsieur Kabila ayant abouti à l’organisation des élections présidentielles, législatives nationales et provinciales du 30 décembre 2018. Néanmoins, nous félicitons le peuple congolais pour sa détermination et sa forte mobilisation dans la Dignité en faveur du changement et d’une alternance pacifique et démocratique. Et pour ce faire, nous lançons solennellement l’appel suivant :

  1. Il existe des moments clés dans la vie des nations, et la RD Congo, notre pays, en vit actuellement. Face à un régime totalitaire et corrompu qui tente, une fois de plus, de conserver le pouvoir par la force en modifiant frauduleusement les résultats des dernières élections, la création d’un front commun de l’ensemble des forces vives de la Nation s’avère nécessaire et relève du devoir patriotique ;

  2. Nous remercions toutes les églises et formations religieuses, notamment les églises catholique et protestante, à travers respectivement la CENCO et l’ECC, pour leur accompagnement en ces instants déterminants. Nous encourageons la CENCO, la SYMOCEL et les autres missions d’observation électorale à publier les données en leur possession, issues des procès-verbaux de vote, au cas où le régime, à travers la CENI, refuserait de respecter la vérité et la justice des urnes. A la suite des pères spirituels, nous lançons un avertissement solennel au Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Monsieur Corneille Nangaa, qui est en train de trafiquer les résultats de l’élection présidentielle sur instruction de Monsieur Kabila qui tente d’imposer la désignation frauduleuse de son candidat, M. Ramazani Shadary. Cela, en dépit d’un rejet total de ce dernier par plus de 85% de nos compatriotes des villes et des villages qui se sont massivement prononcés pour le Changement, contrairement aux propos mensongers du régime à travers notamment M. Kikaya Bin Karubi qui essaie de justifier cette victoire par les votes des électeurs de l’intérieur du pays où les infrastructures sont inexistantes et la misère encore plus importante. Messieurs Kabila et Nangaa seront tenus légalement responsables du chaos qui adviendra à la suite de ces manipulations ;

  3. Nous rappelons à la CENI son rôle constitutionnel et civique de proclamer les VRAIS résultats conformément à son calendrier. Bien que hors mandat depuis le 19 décembre 2016, nous rappelons à Monsieur Kabila son serment constitutionnel, et lui recommandons vivement d’accepter une passation civilisée et pacifique du pouvoir. Nous rappelons à nos forces de sécurité leur serment constitutionnel de défendre la Nation et de protéger la population. Elles sont au service de la République et non d’un individu ou d’un clan. Nous mettons fortement en garde les leaders de l’opposition politique qui auraient l’intention de collaborer, d’une manière ou d’une autre, avec le régime dictatorial actuel et ainsi pérenniser notre misère, et nous ferons en sorte que le peuple congolais n’oublie jamais cette trahison de trop ! ;

  4. Nous encourageons particulièrement la SADC, l’Union Africaine, l’Union Européenne, les Etats-Unis, le Canada, la Suisse ainsi que les organisations internationales des Droits de l’Homme telles que la FIDH, HRW et AMNESTY à poursuivre leur soutien au peuple congolais. Nous appelons les autres à leur emboiter le pas, et mettons en garde tous ceux qui pensent qu’il faut sacrifier le choix du peuple congolais au nom d’une certaine idée de la stabilité que le régime de Kabila pourrait offrir. Notre mémoire collective est immortelle. Nous n’oublierons jamais. Seul le respect du choix pacifique opéré le 30 décembre 2018 permettra de ramener une stabilité, agir autrement entrainera le chaos. Ainsi, nous en appelons à une solidarité africaine et internationale afin de faire respecter la vérité des urnes ;

  5. Nous demandons à l’ensemble des forces politiques et sociales de répondre à cet appel en signant avec nous la déclaration commune que nous allons leur soumettre à la suite du présent appel. Nous estimons que ceux qui refuseront d’y prendre part devront être considérés comme étant des complices de la dictature et seront traités comme tels ;

  6. Nous demandons à l’ensemble du peuple congolais de se tenir prêt à défendre sa victoire à travers la série d’actions non violentes que nous appellerons dans les prochains jours, conformément à l’article 64 de notre Constitution. A la suite du Comité Laïc de Coordination, nous déclarons ici et maintenant que personne ne volera notre victoire !

Que Dieu bénisse le Congo, la justice et la solidarité africaine et internationale.

Cliquez ici pour Télécharger : Appel des Mouvements citoyens & de la Société Civile à toutes les forces vives de la NATION

Share Button
2 Commentaires
  • Kolomwene Mfalme
    5 janvier 2019

    Suis d’accord avec vos idées.
    Il arrive des fois où on dit que, la caisse être présente prenait la precaution en le portant.
    Il est temps d’appliquer la consigne de jeter les cadavres hors du Village. Kanambe Avec son régime

    Reply
  • Caleb Barnea
    7 janvier 2019

    Je prie que Dieu l’Eternel intervienne auprès de vous tous qui aspirez à une vie nouvelle. Dieu voit les cœurs sincères ,des personnes qui ne chercheront pas leur propre intérêt . Courage chers Congolais ! Que Jésus soit votre Paix . À Dieu toute Gloire .

    Reply
Poster votre commentaire