Cette plateforme est une initiative de cinq organisations de la société civile congolaise : l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Filimbi, Les Congolais débout, et la Lutte pour le changement (Lucha).
Pour nous contacter :
+243 971 422 656
info@electionsrdcongo.com

Blog

RDC : Les meilleures élections dans l’histoire du pays.

Pourquoi les choses n’ont pas fonctionné aujourd’hui ? Après la guerre et le manque d’argent, après les questions techniques et les incendies, après Ebola et les affrontements ethniques, les congolais sont en train de voter pour les meilleures élections que le pays n’a jamais organisées selon le président Kabila. Elections précédées par une magnifique campagne électorale, meilleure que celle de 2011 selon Madame Zerougui, cheffe de la MONUSCO.

L’heure n’est pas au bilan, loin de là… Cependant de Matadi à Inongo, de Kinshasa à Bukavu, de Gemena à MbujiMayi, de Kasumbalesa à Kisangani, sans parler de Rutsuru , ni d’Idiofa, ni de Dimbelenge, partout où se trouvent nos observateurs ou ceux de nos partenaires, les couacs, les fraudes, les difficultés ne manquent pas. Bref malgré la mobilisation populaire, comme l’affirmait Jeune Afrique à 10H, la situation du vote à travers la RDC est caractérisée par des « noms absents sur les listes, des bureaux introuvables, l’accès aux bureaux refusé aux témoins, machines déchargées… des couacs à travers tout le pays. Comme le dit un de nos membres, « ACAJ est profondément préoccupée par les conditions de fraude généralisée dans lesquelles se déroulent les élections depuis le matin dans plusieurs villes et localités de la RDC. Elle a demandé au président de la CENI de les faire cesser immédiatement ! »

Bref au lieu des meilleures élections de l’histoire, nous avons le CHAOS…

Personne ne peut dire qu’elle ne savait pas. Ni l’Opposition, encore moins la CENI et le pouvoir. Ni madame Zerougui, ni les pays de la Sous-région, ni ceux de la SADEC. Ni l’Union Africaine, ni l’Union européenne. Ni les Nations-Unies. Nous avons tiré la sonnette d’alarme dès le mois d’Août et depuis lors nous n’avons cessé de dénoncer une procédure viciée et mal préparée.

Chacun doit en tirer les conséquences, sinon nous risquons de voir notre pays s’embraser et avec lui toute la sous-région. C’est maintenant qu’il faut agir et pas demain. Les masques sont tombés et nous ne pouvons qualifier ce qui se passe aujourd’hui d’élections.

Le résultat est connu d’avance, comme l’a affirmé madame Zerougui, « les réalités africaines sont connues, il faut limiter les casses ». Non madame la représentante, vous avez tort et la détermination du peuple congolais à avoir un pays normal, à construire sa démocratie est plus forte que vos mots indignes d’une maman africaine sur laquelle, le peuple congolais, les mamans congolaises avaient fondé tant d’espoir. Nous ne voulons d’aucune réalité africaine, nous voulons un pays libre et normal. Nous voulons choisir nos dirigeants, nous voulons la justice et la liberté et nous espérions que le monde libre, l’Union Africaine, la SADEC, les Etats-Unis, l’Union européenne, la Belgique se tiendront à nos côtés dans ce combat pour la liberté et la libération qui a vu tant des nôtres perdre leurs vies ou leurs libertés, victimes de Monsieur Kabila et de son régime.

L’honneur et la dignité auraient commandé que Mr Naanga et monsieur Kabila remettent leurs démissions dès ce soir pour avoir menti au peuple et avoir été incapables d’organiser les meilleures élections de l’histoire. La justice et la normalité auraient été de les traduire devant la justice pour fraudes et parjures constitutionnels. Faute de voir exaucer ces vœux, nous lançons un appel général à la mobilisation, conformément à l’article 64 de notre constitution pour mettre fin à cette grande comédie et la mise en place d’une véritable transition constitutionnelle en vue de l’organisation des véritables élections libres, transparentes, crédibles, consensuelles et inclusives.

Tel est le sens de notre appel, tel est l’essence de notre engagement.

Share Button
1 Commentaire
  • BenNdolo
    31 décembre 2018

    Kabila must step down and Naanga must do the same enough is enough this movie must stop ,congolese people need a good election not this comedy show ,kabila must be arrested.

    Reply
Poster votre commentaire