Cette plateforme est une initiative de cinq organisations de la société civile congolaise : l’Association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ), Agir pour des élections transparentes et apaisées (AETA), Filimbi, Les Congolais débout, et la Lutte pour le changement (Lucha).
Pour nous contacter :
+243 971 422 656
info@electionsrdcongo.com

Blog

Processus électoral : une campagne incertaine et timide

La campagne électorale qui vient de commencer doit nous interpeller sur les prochaines élections. En effet, alors que la campagne est lancée plusieurs points demeurent incertains. Quels en sont les enjeux ?

Malgré les affirmations du pouvoir et de la CENI, l’incertitude demeure quand à la tenue
du scrutin à la date du 23 décembre. En effet selon nos informations deux raisons fondamentales justifient une telle crainte. Techniquement, la CENI ne pourra tenir les délais à cause des problèmes logistiques liés en particulier au déploiement des matériels électoraux sur l’ensemble du territoire, notamment la réception, le traitement et le déploiement des machines à voter. Politiquement, l’absence du consensus sur les questions essentielles touchant à ce qui fait le fondement de l’élection : le fichier électoral et ses six millions d’électeurs sans données biométriques et l’utilisation frauduleuse de la machine à voter qui a déjà occasionné plusieurs demandes de reports de la part de certains candidats. Enfin malgré la désignation du dauphin, dans certains milieux on continue de douter de la volonté réelle du président Kabila de quitter le pouvoir.

Dans un tel contexte, certains candidats hésitent à mettre toutes leurs forces dans la bataille et d’autres se préparent déjà à la contestation des résultats. La population est aussi troublée par des discours différents sur l’utilisation ou non des machines à voter, le boycott d’une partie des acteurs en cas de maintien ou encore faut-il se mobiliser pour une élection jouée d’avance ?

C’est ici l’occasion pour nos organisations de lancer un appel à la population pour une mobilisation générale le 23 décembre en vue d’obtenir l’alternance et le changement dont le pays a besoin.

Share Button
Aucun commentaire
Poster votre commentaire